***Matthias Ferranges*** Fan Forum Officiel

Pour soutenir le grand ALCHIMISTE qu'est ***Matthias Ferranges***
 
AccueilGalerieS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 16 le Mar 25 Aoû - 9:30
Statistiques
Nous avons 60 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Nandy

Nos membres ont posté un total de 2913 messages dans 568 sujets
Derniers sujets
» SG Wannabe.Kim Jong Wook.Fate reverse(east of eden ost)
Sam 26 Déc - 22:43 par shizuku

» [Kpop] Insooni - Goose's Dream
Sam 26 Déc - 22:37 par shizuku

» Poèmes de Shizuku
Sam 26 Déc - 22:32 par shizuku

» joyeux anniversaire Felineda
Lun 29 Déc - 1:04 par Felineda

» Souhaitons de joyeuses fêtes a Matthias,
Lun 22 Déc - 0:56 par Felineda

» Félineda devient sérieuse...
Jeu 4 Déc - 13:54 par Felineda

» Bientôt...
Dim 30 Nov - 19:27 par Felineda

» Mozart l'opéra rock
Dim 30 Nov - 19:01 par Felineda

» Joyeux anniversaire Thomas !
Dim 30 Nov - 18:53 par Felineda

Meilleurs posteurs
***Florence***
 
Felineda
 
Dâm'
 
mimi25
 
emmeline
 
shizuku
 
Quistis
 
Admin Elodie
 
Pixie
 
***Matthias***
 
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Sondage
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Poèmes de Shizuku

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: ma si douce   Dim 6 Jan - 21:06

MA SI DOUCE


Tu me troubles et m'enchantes
Quand tu te montres caresse
Quand tu te montres aimante.

Je voudrai tendre la main
Je voudrai que tu me berces
De ta voix qui chante si bien.

Souvent j'attends avec effroi,
Car j'ai si peur de mon émoi,
Cascade, fleuve, mer des soupirs.

Objet aimé, source de désir
Je veux garder en moi ton sourire
Le plonger dans l'abîme qui est mien
Pour me voir devenir plus serein.

Car la Belle est venue
Déposant sur mon chemin
Fruits, fleurs, coquillages,
Offrant l'abondance du magicien...

Brillant dans sa grandeur,
Inspiratrice d'un monde
Où les jardins suspendus
Chantent l'éclat de sa splendeur...

Où les roses ses soeurs l'inondent
De leurs parfums et les grenades
Songent à caresser ses lèvres douceur
Exhalant les senteurs de la fleur...

La Belle est venue
Pour le rêve de tout homme de coeur
Qui tel ce prince enfant a bu
A la coupe de la vie et cueilli le bonheur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: les ennuis en fête   Dim 6 Jan - 21:05

LES ENNUIS EN FÊTE


Mon cœur les a réunit en masse
Faisant fuir le sommeil dare dare
Dans mon cerveau faisant grand tintamarre
Il n’en reste plus de place
Pauvre âme privée d’espace
Ton logis squatté par les soucis

Pas un seul ou deux de près
M’étonnant, comment tout a été contenu ?
Auparavant tous éparpillés
Chacun dans son recoin recroquevillé
Attirés à la vitesse de la lumière
En une seconde, ils ont fusé et tous rassemblés

Se bousculant en s’écrasant
Refusant de faire concession et chahutant
Impatients et chacun l’histoire racontant
Ils font la danse et valsent en se poussant
Ma raison a perdu sa raison
Il n’y a plus savoir restant

L’esprit a tenté de les discipliner
Suivant leur priorité
Les uns que les autres tous impatients
Et c’est pourquoi en même temps tous arrivés
Il jurait et persistait
Que chacun aura un lieu réservé

Chacun son rang
Les soucis tour à tour
On commence par le plus urgent
Avant que n’arrive un mauvais tour
Quant au reste, on a le temps
Une fois la violence aurait fait demi-tour

J’ai allumé un cierge et écris
Les épreuves qui m’ont arraché le sommeil
Les mots se succédant sans merci
J’ai allongé le poème tout en éveil
Toi mon stylo, mon ami
Meilleur témoin, que la langue qui se délie

J’ai raclé le fond de mon cerveau
Eteint la lumière et fondent les ténèbres
L’esprit tout léger et sentant le repos
Le sommeil apportant son mot
Il est temps que je dépose mes vertèbres
Trois heures du matin, l’aube se pointe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: je deviendrai ton ombre   Ven 4 Jan - 4:13

JE DEVIENDRAI TON OMBRE


Mon pas emboîtera ton pas
Ton ombre, désormais sera moi
Tu marches et je te suis
Tu t’assoies et je me plie
Je ne te quitterai plus, c’est écrit
Jusqu’à ce que fonde la nuit

Tu me retrouveras au même endroit
Dès que le premier rayon te transpercera
Si tu donnes du dos au soleil
Je me dresserai penché devant ton œil
Si tu l’affrontes de face
Derrière toi, tel un fidèle chien de race

Quand il se pointera au zénith
Tu me croiras disparu bien vite
Soulagée, tu me penseras rentré au gîte
Mais tant que le soleil est là, moi je demeure
Et quand tu te sentiras étourdie par la chaleur
Regarde à tes pieds, je suis là te rendant les honneurs

Je hais la tombée de la nuit
Celle qui me sépare de toi
Elle m’apporte angoisse et ennuis
Elle laisse une place vide, sans moi
Je suis impatient ô aube de te voir enfin là
Apparaissant, je regagne mon statut et ma joie

C’est la petite lueur qui vient à mon secours
Me ressuscitant la nuit venue m’accordant un second tour
Ayant besoin de cette clarté vascillante
Pour enfiler le fil dans son aiguille fuyante
Et sans qu’elle s’en rende compte
Je lui apparaîtrai sur le mur, ombre géante

Je rallongerai le jour et lui ajouterai de l’âge
Tel qu’il est, il ne peut suffire, c’est dommage
Au soleil je dresserai un barrage
Pour que celui-ci ne se couche pas
Les ténèbres, j’en monterai un vigile qui ne dort pas
Pour arrêter leur avance et freiner leur pas
Ainsi, toi et moi, nous profiterons l’un de l’autre
Car la vie est éphémère et rien d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: ma source vie   Dim 30 Déc - 14:30

MA SOURCE VIE


Ma douce ma source vie
Je rêve souvent de vous et il m'arrive aussi
Que je pénètre parfois la lueur de vos yeux,
Alors que je voudrai toute me fondre à votre âme

Ma douce ma source vie
Connaître tous vos rêves, vos doutes, vos drames
Serait mon cœur délice , comme de vous approcher
Mais je m'éloigne aussi de peur de me brûler
Car je ressens un feu plus brûlant que l'enfer,
Plus vaste que le monde qui tourne en son envers.

Ma douce ma source vie
Quand tout va de travers,
Votre sourire illumine l'univers qui m'habite !
J'esquisse un pas, un mot, un chant que je tais vite !
Les nuages ont beau faire, les vents je les balaie,
Pour me centrer bien plus sur un astre qui éveille
Des troubles, des tumultes, des frissons des parfums,
C'est l'âme qui m'envoute et danse ses embruns.

Ma douce ma source vie
Eperdue à vos mots je balbutie aussi
Entrant dans une transe qui n'a de sens qu'en rime,
Et je cours au bonheur de découvrir le chant
Où je pourrai boire et nourrir de délices mon âme d'enfant !
Alors à satiété je me complais à les lire
Pour qu'un phénix éveillé vienne aussi en vers s'accomplir...

Alors ma douce ma source vie
Dans un jardin d'éden
Nous déploierons nos ailes
De poètes s'ébattant aux sources azurés des fontaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: respirer   Lun 24 Déc - 22:53

RESPIRER


je manque d'air dans ce monde qui m'étouffe,
je me relève et tente de reprendre mon souffle.

Je me noie dans un océan de larmes,
j'ai le coeur brûlé par des milliers de flammes.

Que la vie m'en soit témoin, je ne mérite pas un tel destin,
laissez-moi comme je suis, je n'en demande pas moins.

Je ne veux pas grandir pour connaitre tous ces mauvais sentiments,
je veux juste grandir pour aller de l'avant.

Je manque d'air, j'ai le coeur qui serre,
arretez-vous, ne voyez-vous pas que j'ai assez souffert ?

Je cherche la sortie de ce long chemin,
je manque d'air, j'ai des chaînes attachées à mes mains.

Laissez-moi me calmer, laissez-moi me reposer,
je manque d'air, s'il vous plaît laissez-moi RESPIRER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: papillon   Lun 24 Déc - 22:52

PAPILLON


Papillon...
Je te voyais voler d’une fleur à une fleur
Tu étais messager de leurs cœurs
Tu étais si heureux, tu partageais leur bonheur
Elles étaient fascinées par tes milles couleurs

Papillon...
Tu avais si peur de ces mains qui t’ont attrapé
Tu as perdu ta liberté
Mais tu désirais quand même rester
Rêvant de passer le restant de ta vie
Tu ne voulais jamais sortir de cette rêverie

Papillon...
Parce que tu étais amoureux
Tu n’as pas senti les mains t’écraser en douceur
Tu étais ivre de bonheur
Tu aimais ces mains encore plus avec chaque jour qui se lève
Mais hélas ta joie fut si brève

Papillon...
Que deviens-tu ?
Je ne te reconnais plus
Ta joie a disparu
Ton sourire tu l’as perdu
Je ne te vois plus voler
Tes ails sont brulés

Papillon...
Tu t’agites, et tu saignes
Dans ton petit cœur ce n’est que la tristesse qui règne
Papillon tu meurs …Tu meurs !!
Personne ne peut te sauver même tes amies fleurs
Elles sont tristes et elles pleurent
Les jasmins on perdu leur belle odeur
Les roses referment leurs pétales, elles ont peur
En te voyant t’approcher de ta dernière heure

Pauvre papillon !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: pleures   Dim 23 Déc - 15:15

PLEURES


Pleure mon bébé pleure
Déverse mon bébé tous tes pleurs,
Apaise là toutes tes rancoeurs
Rejette les larmes de ton coeur !

Pleure mon bébé pleure
L'enfant en toi déverse tous ses pleurs,
Ses chagrins qui le brisent de douleur
Sur mon coeur qui éloigne tous ses heurts...

Pleure mon bébé pleure
La tempête t'a conduit à cette heure
A trouver un refuge pour tes peurs
A chasser tes colères de dompteur...

Pleure mon bébé pleure
Explore les chemins du labeur
Trouve la Lumière en ton coeur
Pour l'enfant, la mère, l'âme soeur...

Pleure mon bébé pleure
Averse l'enfant tous tes pleurs
Fait place auxjoyaux du bonheur
Protège la Beauté, l'écrin de tes fleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: sur des accents de pluie   Ven 21 Déc - 23:46

SUR DES ACCENTS DE PLUIE


Que murmurent les bâtons de pluie ?
Quelle plainte alanguit leur mélancolie ?
Quel chant rappelle avec nostalgie
Les chaudes brises mouillées de leur pays ?

Que scandent les bâtons de pluie ?
Un air qui danse puis doucement divertit,
Un vent qui éloigne tout gris gris,
Chuchotant oublie les perles de soucis...

Qu'aversent les bâtons de pluie ?
Des rêves de dunes et de cris,
Des horizons qui plongent attendris
Dans des nuages de forêts en fouillis ?

Que bercent les bâtons de pluie ?
Des valses de duos colibris,
Des crocodiles qui baillent engourdis,
OU des pilleuse de mil qui vont au puit ?

Enfant prend le bâton de pluie,
Ecoute ses accents clapotis
Où le temps s'arrête pour la vie !
Enfant garde ses secrets en épis enfouis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: ROSE   Ven 21 Déc - 12:26

ROSE


Rose, ma rose
Qui t'as donné cette Beauté
Anulle autre comparable ?

Rose, ma rose

Tes senteurs et tes robes colorées
Exaltent et rendent aimables,
Le plus gris des jardins devient enchanté !

Rose, ma rose

Es tu rouge, blanche, ou bleue ?
T'offrir est un présage heureux,
Te respirer une ivresse d'amoureux !

Rose, ma rose

Ta splendeur n'égale que ta simplicité
Si tes épines sont là pour rappeler
Que te soyeuse parure est toute fragilité !

Rose, ma rose

Quelle leçon tu nous donnes !
Belle, gracile mais forte tu portes,
Pareille à la beauté humaine,
La Vie au cœur de son mystère !

Rose, ma rose

Bise chagrine arrache tes mousselines
A nuit t'exhorte tu sembles morte
Comme l'éphémère, envolée l'abeille mutine !

Rosa rose

Divine tu renais et nous accorde ta douce haleine
Nuage caresse en offrande sur nos parterres...

Ma Rose !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: bleues d etoiles   Jeu 20 Déc - 2:35

BLEUES D'ÉTOILES


La Terre si belle
Tourne boule toute bleue
Vibre l'océan d'aquarelles.
Je te caresse des yeux velours
Avec mes doigts, cercle tendu autour,
Avec ma peau palpitant tambour.

Quand je respire
Mon cœur d'amour
Son cœur respire
Rythmes d'enfants secours !
Je crie, pleure dans la terreur des nuits canons,
Je gronde, vomis, flétrie d'injures je souffre...

Tourne, tourne ne tourne pas !
Gronde, gronde ne gronde pas !

Le pas de l'homme n'est pas grand
Quand le fou brise toute harmonie !

Ronde, ronde si belle partout
Pardonne encore l'injure des tristes nuits.
Rêve, rêve de bleu voilée,
Brille, brille satine nos vies.
Berce, berce nos âmes fêlées !

Etoile chavire, ondes de choc
Ecorce craque sous dents qui croquent !

Ere d'insouciance, voisins affables
Le temps n'est pas celui des fables,
IL est de bruits et sans partage,
Ici le vice n'est plus en cage,
Yeux égarés mains dépravées,
Rixes sur mon torse restent gravées !

Terre dérobée pleure en silence...
Etoile si belle
Tant de bleus
Cache ses ailes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: clair obscur   Mar 18 Déc - 23:27

CLAIR OBSCUR


C'est la nuit quand les hommes se déchaînent
Dressent des barrières et que d'autres ils enchaînent !
C'est la nuit quand des voix, des furies
Nous font croire à de fausses gloires.

C'est la nuit , le sang, le désespoir
Quand la mère voit son enfant partir,
Et cette autre le fils, le père meurtris,
Alourdis de fautes qu'ilsn'ont pas compris.

C'est la nuit le combat d'un voile
Qui masque l'ignorance, ignominieuse toile.
La face hideuse se cache dans lanuit
Pour frapper, assommer de détresse
Sous pretexte d'idéal ou d'obséquieuses richesses !

Nul n'est épargné pas même les animaux,
Baleines, phoques, tigres, éléphants, oiseaux...
Tous ont peur et perdent leurS repères, leur refuge.

Devant ce conquérant illuminé de nuit
La Nature abdique ses prodiges inouïs
Au profit de cercles, de carrés de métrages
Que les cieux reçoivent comme de lancinants outrages.

C'est la nuit aussi une main légère se déposant
Sur le front sa fraicheur apaise les tourments.
La nuit sous les étoiles du firmament
Se scellent bien des serments.

Des baisers volés ou doucement déposés
Savent chanter malgré les cruautés.
Les amants, les aimés seuls peuvent regarder
Les silencieux joyaux, flammes si élevées.

C'est la nuit que dansent les agités,
C'est la nuit que rêvent les insensés,
Ces poètes qui chantent pour la Paix !
A chaque fleur, parfum, graine instillée,
Car c'est la nuit que se montrent les fées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: le millenaire   Mar 18 Déc - 23:24

LE MILLENAIRE


Je pleure pour toi ma Terre !
Je pleure pour toi mon frère !
Pourquoi choisir la guerre ?
Pourquoi meurtrir la Terre ?

Tu choisis des combats,
Tu sais des débats,
Tes exploits ont brisés
Des songes inachevés !

Je rêve pour toi ma Terre
D'une pluie qui te nourrisse !
J'espère pour toi mon frère
Une Paix qui te grandisse.

Je chante pour toi ma Terre !
Je prie pour toi mon frère
L'annonce d'une nouvelle ère
Qui révèle sa Lumière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Suivre les âmes   Ven 7 Déc - 11:48

SUIVRE LES ÂMES


Qu'on aimerait suivre les âmes
Au pays où elles s'enfuient.
Je marcherais, la nuit, le jour
Et les cieux je parcourrais
Pour voir les biens-aimés
Qui m'ont laissée le cœur blessé

Qui voudrait m'accompagner
Au pays où se trouvent les âmes?
Nous irions à leur recherche
Et nous mêlant aux oiseaux,
Nous nous élèverions en plein ciel
Vers mes enfants bien-aimés.

Qu'on aimerait suivre les âmes
Au pays où elles s'enfuient.
J'irais à travers les cieux,
Cheminant avec les étoiles,
A la rencontre des bien aimés
Par qui mon coeur est endeuillé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: sol   Mer 5 Déc - 21:32

SOL


Quel oiseau ivre naitra de ton absence
Toi la main du couchant mêlée a mon rire,
et la larme devenue diamant
monte sur la paupière du jour.

c est ton front que je dessine
dans le vol de la lumière.
et ton regard s en va sur la vague retournée..

Un soir de sable, mon corps n est plus ce miroir qui danse
alors je me souviens;
et mon désir se sépare du jour.

je le ramasse dans une feuille de papier
et m en vais cacher la folie dans un roc de solitude
eclipse de silence, des pierres tourmentées..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: RAISON DU CRI   Dim 2 Déc - 15:39

RAISON DU CRI


s'il n'y avait ce cri,
en forme de pierre aiguë
et son entêtement à bourgeonner

s'il n'y avait cette colère,
ses élancements génésiques
et son soc constellant,

s'il n'y avait l'outrage,
ses limaces perforantes
et ses insondables dépotoirs,

l'évocation ne serait plus
qu'une canonnade de nostalgies,
qu'une bouffonnerie gluante,

le pays ne serait plus
qu'un souvenir-compost,
qu'un guet-apens
pour le larmier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: LE SECRET   Dim 2 Déc - 1:20

LE SECRET


Dans un coin de ciel bleu, par un frais matin
Un petit oiseau malin se prenait pour un gros chagrin
II pleurait, il pleurait, des grosses larmes de satin
Voulant sécher ses pleurs, il chercha un peu de chaleur
II se dirigea vers des cieux plus cléments
En empruntant un gros nuage de tourments
Et du haut de son aéronef,
il aperçut au-dessus de la forêt tropicale toute proche
Des lumières aveuglantes, qui lui aspirèrent le regard
C'était son ami l'orpailleur qui dans son grand cauchemar
Cherchait d'éternels rêves dorés dans de la poussière de lune
D'un coup d'aile léger et souverain il regagna la terre
Et salua avec panache et infiniment de respect, l'homme de labeur

"Bonjour mon ami chercheur, lui dit le jovial moineau
A percer les broussailles et creuser les côteaux
As-tu découvert le secret de l'ailleurs
As-tu transformé ces cailloux noirs sans couleur ?
En des pépites d'amour, juste en les mouillant de ta sueur ?

Réponds-moi mon ami, si nous mêlions nos larmes
Peut-être que nous sublimerions cette terre noire sans charme
En eau de jouvence et en rivière dorée, peux-tu m'aider
Je voudrais être serein, et ne supporte plus mes petits malheurs
Mon ami le chercheur d'or
Voudrais-tu pour moi acheter le bonheur ?

Emprisonner pour moi le soleil et la joie

Et les faire resplendir pour toujours au fond de mon cœur
J'ai une telle gourmandise de la vie
Je ne veux plus souffrir, je veux crouler de chaleur
Je te ferai les doux yeux et t'admirerai comme un dieu.

Le Chercheur, le nez dans son interminable labeur
Lui repondit
"Dis l'oiseau malin, passe ton chemin
Crois-tu que le soleil et le bonheur s'achètent ?
Je l'ai cru vois-tu ! mais maintenant je sais
Je l'aurais acheté mille fois, si j'avais pu
Je le croyais moineau mais j'étais sot

J'ai gratté. remué, secoué, filtré des montagnes de terre
J'ai trouvé le métal à la vertu tant attendue, c'était Cythère !
J'avais de l'or plein les mains, j'étais riche, riche enfin

Mais prends garde ! sa lumière est cruelle elle m'a fondu les yeux
Maintenant je n'y vois plus et je suis cloué là sans but
J'ai perdu le chemin du bonheur, petit frère

Ce que tu cherches c'est le plus grand des trésors
Et ce que j'ai trouvé ce n'est que de l'or
Même une montagne de mon métal précieux
Ne te donnera la sérénité et ne soufflera le bonheur dans ton cœur

Ne fais pas mon erreur, il n'est pas ici
Cherche le sans cesse dans le ciel de chacun
Et à force de chercher
Tu finiras par trouver, c'est obligé
Le chemin est difficile, mais tu seras récompensé
Ne désespère jamais, petit oiseau, jamais
C'est le seul secret

Le moineau un peu déçu remonta dans son ciel moussu
Le temps passa, passa et ayant cherché, cherché très longtemps
Epuisé, avec ses dernières forces, il remonta très haut, très haut dans le ciel

Et demande au Créateur, Seigneur où est la clef du bonheur ?

II Iui répondit "Bonjour petit moineau
Comme tu es courageux, petit oiseau
Comme tu es bien fatigué
Mais comme tes yeux brillent d'une bien belle lumière !
Cette clé, ah! cette clé tant attendue, bien sûr
Mais ... je ne l'ai plus !
Mais petit moineau
Elle a toujours été à ta portée
Elle n'était pas cachée, bien sûr c'était une toute petite clé

MaiS ce grand trésor je l'avais placé bien au chaud
Dans un tout petit recoin ... au fond de ton cœur !!!
- C'était çà le secret de l'ailleurs ?
Mais pourquoi ? dit le moineau, pourquoi ?
C'est ainsi.
Et de grosses larmes coulaient au fond de son cœur
C'étaient enfin les larmes du bonheur ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: sagesse   Mer 14 Nov - 2:06

SAGESSE


Où peut on trouver la Sagesse ?
En quel lieu quérir cette richesse
Lumineuse source de promesse ?

Dans l'aile du papillon,
Dans le flux des océans,
Dans le pétale de la fleur ?

L'insecte ne sait pas qu'il vole,
L'onde ignore son frisson
La rose ne sait qu'elle vit et meurt !

Pourtant tu admires les balais flamboyants,
Tu scrutes le rythme des flots chantants,
Et respires les senteurs qu'exhalent joyaux au sol !

Rien ne frémit tout est paisible, et calme,
Tout semble inscrit en un livre immuable...
L'écheveau de la vie se déplie sans bruit !

Si tu aimes tu es sage !
Car tu caresses la vie,
Si tu aimes tu souries,
Si tu aimes tu tends les mains,
Si tu aimes tu lèves les yeux, serein !

Si tu aimes tu es sage !
Tu sais que rien n'est meilleur à l'âme
Que de contempler la splendeur ineffable,
Rien de plus doux que ce mot velour,
Rien de plus rayonnante Sagesse que l'Amour !


Ceci etait mon dernier poeme j espere que les personnes qui les ont lus les ont apprecier malgré mon modeste talent ,mais je ne trouve vraiment plus l inspiration. je vous remercie surtout florence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: BETES FEROCES   Mer 7 Nov - 1:43

BÊTES FÉROCES


Je ne suis que plaies et bosses,
J'ai oublié qu'il y avait des bêtes féroces
Avec des noms à frémir,
Et des dents à blêmir !

Je ne sais plus qui je suis
Cette terre tourne dans de tels bruits...
Les canons brisent des êtres envahis,
Des âmes pleurent sous les flammes en pluies.

Je ne veux plus vivre ici ni même là-bas !
Où partir ? Sous la terre brûlée ou inondée ?
Mes rêves ne chantent plus je me sens immolée
Quand pleurent toutes les vies d'innocents sacrifiés.

Ici les affaires ou le train du nanti,
Là, bagarre ou dramme du pauvre, abruti,
De misère, désespoir qu'on assomme de lois, hahuri,
qu'on insulte car de place il n'a pas pris...

Je ne suis que plaies et bosses,
Non ils n'ont pas de carosse !
Je ne sais plus quije suis
Quand leur coeur espèrent et sourient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: a l autre   Mar 6 Nov - 1:39

A L'AUTRE


J'ai détruit mon didgeridoo, je l'ai brisé !
La colère m'a envahie, comme emportée,
Je n'ai plus rien vu de ce que j'ai aimé,
Je n'ai laissé parler que ce qui m'abîmait !

Douleurs violentes venues de quels confins,
Parole absente sur un chemin sans fin...
Ai-je entendu une voix chérie ?
Ai-je entrevu un sourire adouci ?

JE n'entendrai plus le son du vent dans mon bambou,
Comme je ne verrai plus ce rire cristallin ! "
Mal d'aimer, mal de vivre, ou trouver
Une réponse, un sens, un avenir au désespéré ?

Les amis, les parents, le chat, les roses,
Le soleil, la musique, toute vie se pose
Sur une âme meurtrie, affaiblie qui soupire...
Sous l'orage l'agneau pleure et expire !

Mais la vie le rattrape, le pousse, le ballote
Jusqu'à ce que ses sens enivrés semblent oublier
La raison et l'ombre de ce mal mutilé !
Une lueur vient alors apaiser cet être qui flotte...

Et sa caresse le ramène lentement doucement,
A petits feulements à de meilleurs sentiments.
Alors la Lumière en rayons ailés
Ravive l'étincelle en volutes amplifiées !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: lyre d enfant   Sam 3 Nov - 21:49

LYRE D'ENFANT


La princesse à la licorne
Est une fée des bois,
Son pays n'a pas de borne
Tu le comprendras !

C'est un rêve qui persiste
Tout comme autrefois,
Si le doute en vous subsiste
Ce n'est pas en moi !

Après des lacs des montagnes
Le vent souffle une lyre,
Ici pas de bagne
Ni de mauvais rires.

Tout respire l'harmonie
Comme un chant de Vie,
La Beauté frôle toutes choses
Et imprime aux roses :

Des parfums, des désirs
Où meurent les soupirs.
l'Amour est dans les étoiles
Comme nos seins qui s'étoilent !

Sous la pierre ou la cascade,
Les ors ou le jade,
Elle est le chant du diamant,
L'ondée aux enfants.

La princesse à la licorne
Est la fée en toi,
Si tes rêves n'ont pas de borne
Tu la trouveras !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: beaute antique   Sam 3 Nov - 17:42

BEAUTÉ ANTIQUE


Je ne suis pas Cléopâtre regret d'émir,
Je suis clé à songe, saphir, sourire,
Pâtre qui sonde les astres aux sereines lumières,
Je clame pour vous mes contes en vers.

Je ne suis pas dune, pierre qui soupire,
Je suis d'une étendue souvenir de nuées,
Ivresse, caresse d'onde de soie bleutée
D'une essence pénétrante, passion de frémir.

Je ne suis pas Cléopâtre ombre d'hétaïre,
Je suis clé à sentir pour tout ce qui expire,
A l'ombre des pyramides qui cherche à bâtir ?
Mon âme de ses visions saura les réfléchir !

Je ne suis pas émeraude beau joyau sur écrin,
Je suis larmes d'aimer odes en symphonie
Pour un Grand Musicien Orfèvre des Magies !
Par cette grâce de l'Amour comme je Le remercie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: fleurs d eau   Sam 3 Nov - 17:38

FLEURS D'EAU


Douces les visions de ton âme
Qui jaillissent d'une source en flamme.

Douces les paroles qui murmurent
Déroutant les armures.

Douces les lèvres aux pétale de roses
Comme fleurs d'eau qui se déposent.

Douce la main qui vous caresse
Chaude brise frissonne son ivresse.

Douces les valses du printemps
Parfum d'abandon innocent.

Douces mes rêveries en couleur
Tourbillonnent sur des vagues de bonheur.

Douces les visions d'un temps
Où l'agneau et le loup goûtent le même chant.

Douces fleurs d'eau suspendues
J'y décèle le chuchotis d'étoiles descendues...

Douce la bouche qui sourit
Joyau que vos yeux ont ravis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: coeur mistigri   Ven 2 Nov - 2:19

CŒUR MISTIGRI


Je suis par dessus les toits
Et je chante,
Pour un tout petit minois
Qui me hante !

Je suis par dessus les bois
Et je chante,
Pour un être qui flamboie
Qui me tente !

M'as tu vu
Joli minou ?
M'as tu cru
Vilain hibou ?

lE Monde est plein de souris
Aux abois,
Qui grignote en safari ?
Mistigri !

Pour mon petit coeur iroquois
Qui chatoie,
Une polka de hautbois
C'est l'émoi !

Je suis par dessus les ondes
Et je crie,
Je vois tout ce qui abonde
Et je prie..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: LE DON DES FLEURS   Jeu 1 Nov - 2:48

LE DON DES FLEURS


Quelles sont belles Tes fleurs,
Si belles Tes fleurs Seigneur !
Quand je respire la rose,
Quand j'admire le lilas,
Quand le parfum fleure sous la pergola...

J'aimerai que tous les hommes osent
S'inspirer de tous Tes dons !
Qu'ils aspirent à l'Amour
Ouvrant les pétales de leur âme
A la Compassion en tout abandon.

Qu'ils scellent la Fraternité du Secours
Protégeant le faible, honorant la femme :
Amante, soeur, enfant palissant,
Que nul ne vienne se réjouir
Devant le dramme, l'oppression,
Les larmes, les brûlures les déchirant !

Comment aimer rose et lilas
Quand se pose un monstre prélat
Qui veut régner sur tout soupir ?
Je sens pourtant que même les pierres
A Tes rayons tressaillent de joie !

Les animaux, les sources, la mousse des bois
Montrent la confiance qu'ils offerts,
Comme un chant fait pour nous éblouir
D'une telle Sagesse innocente comme Tes fleurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shizuku
Membres
Membres
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Age : 38
Localisation : la france pardi lol
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: PRIERE A L ARBRE   Mer 31 Oct - 2:04

PRIÈRE A L'ARBRE


L'érable frileux pleure son feuillage, soupire,
Il frémit des caresses glacées qui l'agitent,
Ses feuilles tombent mais l'arbre encore vert
Paré d'or sait qu'il annonce un passage, un Mystère...

Quand le sapin l'effleure serein il s'incline
Et ses bras d'émeraude aux pommes de sagesse dodelinent.
Le froid coule doucement jusque vers le saule ermite
Qui balance lentement ses longues branches vertes,
Légères elles semblent conter une prière offerte.

La pelouse a reçu des jonchées de feuilles en pluies
Craquantes, rougissantes d'aquarelles automnales rubis.
Mais la vigueur persiste dans la crinière au vert satin .
C'est peut-etre l'attente d'un autre matin,
Le crépuscule enveloppe toute la Nature d'un léger halo.

Y respirer l'air, s'y promener qui oserait ?
Devant ce majestueux spectacle tout se joue sans mot
En un balai magnifiquement ordonné.
La Vie respire ! La Vie expire !
C'est comme une supplique pour arbre qui chavire
Ou une prière de leur âme à nos âmes en délire !

Arbre qui es tu ? Que dis tu ?
Arbre que me veux tu ?
Je suis là, je regarde, je caresse et j'embrasse
Des couleurs, des odeurs, des ombres qui passent.
Vos branches ont elles bues
Un nectar que l'homme n'a pas entendu ?

Bise chemine dans ma chevelure
Descend sur ma longue ame impure !
Je veux ressentir l'ivresse de ces Grands Etres,
Leur coeur sous l'écorce scande un chant peut-être...
L'écho d'une promesse où le temps se suspend aux Paroles Eternelles.
Ouvrons nous à cette Source Maternelle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poèmes de Shizuku   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poèmes de Shizuku
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le recueil de poèmes de merde
» La mélodie française et ses poèmes
» Les Poèmes et les amitiés
» Sibelius - Poèmes symphoniques
» Poésie Italienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
***Matthias Ferranges*** Fan Forum Officiel :: Vos créations :: Poèmes et Textes :: Poèmes de Shizuku-
Sauter vers: